27 juin 2018 Murielle CHAMARANDE

Karine Gallais au sommet !

Toujours prête à relever des défis,  Karine Gallais, Fondatrice du Cabinet Orionis, a participé le 16 juin dernier à un trail sur les hauteurs d’Aurillac : le Marathon de la Jordanne, du nom de la vallée au cœur de laquelle court la Jordanne, une rivière longue de plus de 40 kms à travers le Cantal.

Karine, pouvez-vous nous décrire ce trail auquel vous avez participé ?

Ce trail est ce que l’on peut appeler un Maratrail vu la distance parcourue de 42 kms. Cela fait 4 ans que je participe à des trails mais c’était ma première expérience  en montagne.

L’un de des difficultés a été de digérer les 7 premiers kilomètres passant par le Col du Retondet pour atteindre le point culminant du Puy Chavaroche  soit une montée à près de 1800m ! 1800, c’est également le nombre de participants à cette épreuve au cours de laquelle on fait de belles rencontres. C’est très riche humainement car il se dégage des belles valeurs de partage et de solidarité. Partage de l’amour de cette discipline et solidarité car il y a des moments durs où les participants se soutiennent mutuellement et d’autres moments où ça va mieux, un peu comme un chemin de vie.

Affiche 2018 (7) réduit RVB 72dpi

Comment se prépare-t-on à ce genre d’épreuve ?

Je cours au moins 3 fois par semaine et intensifie mon entrainement environ 2 mois avant la compétition. J’alterne travail foncier et entrainement technique. Préparer un trail de montagne avec du dénivelé nécessite une préparation spécifique aux montées. J’ai la chance d’habiter à quelques pas de falaises magnifiques qui bordent la vallée de la Seine. Cet endroit magique est un  terrain de jeu idéal pour une telle préparation.

Que recherchez-vous dans la pratique de cette discipline exigeante ?

C’est d’abord par amour de la nature. Évoluer au cœur de ces paysages est une source incroyable d’énergie. C’est aussi l’occasion d’une rencontre avec soi-même. C’est un cadeau que je me fais !

image002

Peut-on faire un lien avec votre travail ?

  • Déjà, je sponsorise mon club de course à pied, le Val de Reuil AC.
  • Ensuite, comme dans mon travail, c’est la recherche de la performance qui est source de motivation. Je fais de mon mieux en me disant que je « donne tout » ! La recherche d’excellence est un sacré moteur.
  • Une valeur importante aussi pour moi est l’esprit d’équipe qui peut animer aussi bien un groupe de travail qu’une équipe de sport. Si je fais ma compétition en solo, je réalise l’ensemble de mon entrainement en équipe. Ce travail collectif est essentiel pour me booster.
  • Enfin, participer à ce genre d’épreuve que sont les trails correspond également à des valeurs écologiques qui animent mon quotidien. Le marathon de la Jordane est une course éco-responsable . L’objectif est de traverser un milieu préservé et naturel en limitant au maximum l’ impact environnemental.

C’est exactement ce que je recherche dans mon activité professionnelle : limiter l’impact environnemental. Je rappelle qu’Orionis est engagé auprès de ReforestAction sur le thème : Un talent recruté,  un arbre planté !

Quel sera votre prochain défi ?

Je compte participer en septembre au Grand Trail du Sancy, long de 60km avec un dénivelé de 3350m au cœur des volcans du Massif Central. Peut-être une dernière étape avant de m’attaquer aux Alpes !

THS2018_ENCARTPUB

Une interview réalisée par Xavier Richefort (Journaliste Sportif )

36262140_731269350392658_7125284893625417728_n